Le mégot: Petit, discret et super toxique!

La cigarette est un enjeu de santé publique bien connu, mais est aussi à la source de problèmes de salubrité. En effet, les mégots constituent près de 30 % des déchets retrouvés sur le domaine public. Lorsque les mégots sont laissés sur la chaussée, la nicotine et les matières cancérigènes qu’ils contiennent se dissolvent et polluent les cours d’eau et les écosystèmes.

Lorsque jetés au sol, les mégots sont une source significative de pollution pour l’eau douce. Leurs composantes principales incluent en effet un filtre en acétate de cellulose, un plastique non biodégradable, ainsi que du papier et tabac. Ces derniers entrent les systèmes d’écoulement urbain des eaux, tels que les égouts, et aboutissent dans les cours d’eau à proximité.

Le filtre en plastique est un des aspects de la pollution de l’eau par les mégots : ces filtres sont le deuxième déchet le plus fréquemment ramassé sur les rivages canadiens, incluant le fleuve Saint-Laurent. La densité de l’acétate de cellulose est d’environ 1.23 g/cm3 et a donc tendance à couler dans l’eau douce moins dense (environ 1.00 g/cm3). De plus, une étude de Castaneda et al. (2014) a démontré que les sédiments dans le fleuve Saint-Laurent constituent une trappe dans laquelle

De plus, le filtre en plastique n’est pas le seul problème de contamination induit par les mégots de cigarettes : le tabac contient de nombreuses substances chimiques toxiques et carcinogènes qui deviennent encore plus dangereuses, lorsque brûlées. Une étude de Slaughter (2010) a trouvé qu’un mégot laissé dans l’eau douce pour aussi peu que 48 heures relâche des quantités significatives d’arsenic, de nicotine et de métaux comme le plomb, le cuivre, le chrome, et le cadmium, et d’hydrocarbures aromatiques

Empêcher des polluants comme des mégots d’entrer dans nos sources d’eau douce contribuera à garder ces concentrations basses et à éviter que des substances toxiques soient relâchées dans notre environnement.

Ainsi, de nombreuses organisations font face à la nécessité d’offrir des cendriers extérieurs à leurs employés, leurs clients ou leurs visiteurs. Pour répondre à ce besoin: Mégot Zéro, un programme destiné aux commerces et aux bureaux d’affaires qui consiste en l’implantation de cendriers sur les domaines public et privé dans le but de recycler les mégots.

Les mégots ne sont peut-être pas biodégradables, mais ils sont recyclables! Par l’entremise de TerraCycle, une entreprise spécialisée dans le recyclage de déchets généralement considérés comme non recyclables, les matières organiques des mégots, soit le papier, les cendres et le tabac, sont transformées en compost industriel tandis que les filtres des mégots sont broyés et mélangés à d’autres plastiques recyclés pour en faire des palettes et du mobilier urbain extérieur.

Commentaires

FR
EN FR